L’unité de production de Stellantis (anciennement PSA) de Mulhouse (Haut-Rhin) est en partie à l’arrêt depuis ce lundi. Les plus de 2.300 employés travaillant sur cette chaîne de fabrication de voitures se sont retrouvés au chômage partiel. La situation se poursuivra au moins toute la semaine, rapporte France Bleu Alsace. Elle est due à des problèmes d’approvisionnement en puces électroniques.

Cette pénurie de semi-conducteurs se faisait déjà ressentir depuis plusieurs semaines. Les salariés employés à la forge et à la fonderie de l’usine sur d’autres sites avaient eux aussi été placés sous le régime du chômage partiel. Les dirigeants avaient tenté de préserver l’unité de Mulhouse, où sont fabriqués les modèles haut de gamme de Peugeot et Citroën générant une valeur ajoutée plus importante.

Un phénomène d’une durée inconnue

La DS7, la 508 ou encore la future 308 sont notamment produites sur place. Ce dernier modèle ne devrait cependant pas voir sa sortie perturbée par l’arrêt partiel. Des exemplaires ont déjà commencé à sortir de la chaîne. Les livraisons des autres types de voitures devraient en revanche connaître un retard indéterminé. La direction de Stellantis ignore en effet la durée de la pénurie et des mesures de chômage partiel qu’elle entraîne.

Click Here: f1 t shirt,mens f1 jacket

Économie
Chômage partiel : 1,3 million de salariés concernés en juin, en forte baisse
Emploi
Mulhouse : Création de plus de 500 emplois intérimaires avec la nouvelle Peugeot 308